Bienvenue dans le monde de Stéphanie HERAUD

LES SAVEURS DU BORD DE MER

PRESENTATION : 
L’aïoli, « la poumado couiento qu’es uno drogo ben fasento contro touto malagnita »*, est un symbole culinaire pour Frédéric Mistral. Cette mayonnaise à l’ail qui accompagne légumes bouillis et poissons blancs de la bourride est l’image de la Provence Gourmande autant que l’huile d’olive et le pastis. 
 
D’Aix, l’ancienne capitale du pays des olives à la picholine, vous irez à la rencontre des saveurs marines. Après avoir flâné sous l’ombre des platanes au marché producteur de fruits et légumes sur la Place Richelme et parmi les ruelles du Vieil Aix sobre et élégant, vous atteindrez la Côte qui vous ravira autant que la soupe d’Or Marseillaise, plus célèbre sous le terme de bouillabaisse. De Notre Dame de la Garde au Château d’If, vous retournerez aux souvenirs qui font la renommée et la vie de cette cité des peuples. Grâce à la balade autour du Vieux Port, vous ôterez le filet pour découvrir son histoire et fêterez la chandeleur en avance aux douceurs des navettes. 
 
Au terme de cette balade assaisonnée aux parfums des Garrigues, vos papilles seront émerveillées par le subtil goût des plats provençaux riches en épices. 
 
*La pommade forte qui est une drogue bien adaptée pour toute maladie.

NATURE ET TRADITIONS CAMARGUAISES

PRESENTATION :
Etrange et fascinant monde où la physionomie fut dessinée par la main de l’homme, la Camargue reste sauvage. De terrain de pêche préhistorique à l’exploitation du riz et du sel, cette terre a conservé des souvenirs qui vont vous guider d’anciennes cités en ports de pêche, de marais en plages et de bergeries en grands mas autour de l’Etang de Vaccarès. 
 
De chemins en digues, vous guetterez le taureau pâturant dans les marais secs ou dans la sansouire. Puis en longeant l’Etang de Vaccarès vous scruterez le flamant vêtu de rose prenant son envol. C’est au marias du Vigueirat que cygnes et canards sauvages, castors vous inviteront à observer cette nature robuste et fragile à la fois. Dans cette terre de contraste, vous attacherez à ses traditions au musée camarguais du Mas du Pont de Rousty, puis vous passerez dans l’univers humain au travers de ses habitations comme la bergerie de la Favouillane et de ses occupations en visitant le musée du riz au domaine du Mamusclot. En suivant le gardian vous galoperez à dos du cheval, image de ce pays, pour découvrir le domaine de Méjanes édifié au 11°s. De l’observatoire du Domaine de la Palissade, vous contemplerez le diaporama des manades en liberté et des rivages lacustres. Puis un décor de salins vous emportera dans ses camelles lorsque vous atteindrez la cité ouvrière crée pour l’extraction du sel, Salin de Giraud. 
 
Grâce à son métissage de traditions et son univers naturel unique, le charme camarguais vous envoûtera.

LE PELERINAGE VAUDOIS

PRESENTATION« Tous les fidèles sont prêtres et rois, et peuvent prendre part au Gouvernement de l’Église » tel est le message de Pierre Valdo qui est à l’origine d’un mouvement en marge de l’Église ; secret et transmis entre initiés de génération en génération depuis le XIIe siècle. 
 
Avant d’aborder la pensée des « Pauvres de Lyon », vous traverserez le commune de La Tour d’Aigues où vous apercevrez les vestiges de son Château, situé dans une des principales terre d’exil des vaudois officiellement excommuniés en 1215. Puis c’est en longeant les flancs du Luberon que vous retrouverez l’atmosphère d’une vie où la simplicité est associée à la nature et à la foi. Deux villages à présence forte vaudoise qui ont subis les massacres de 1545 : La Motte d’Aigues au charme provençal puis Cabrières d’Aigues dont ses habitants étaient les parents des rocassiers. Avant de retrouver un lieu stratégique du réseau vaudois, vous passerez dans deux villages foncièrement catholique : Cucuron, un village perché et, Vaugines, un hameau avec une charmante chapelle (un des lieux de tournage pour ‘’Jean de Florette’’). 
 
A Lourmarin, vous entrerez dans un lieu où ces hommes ont été défendus par la Dame du Château. Puis vous suivrez la Durance vers Mérindol où vous approfondirez l’histoire vaudoise en flânant dans le village et en fouillant dans le musée de la Muse. A son sommet, vous terminerez votre pèlerinage par la commémoration d’un mystère sur le seul mur restant du Château détruit par Meynier d’Oppède, le meneur des massacres.

LA MONTAGNE MEDITERRANEENNE

PRESENTATIONLe Parc National du Mercantour protège la faune et la flore dans un espace naturel de montagne exceptionnel puisqu’il est proche du littoral méditerranéen. 
 
Vous pourrez admirer cet univers lors des arrêts à la table d’orientation du Col d’Allos, au point de vue à Chastelonnette et au sommet du col de la Bonette. Vous suivrez les sentiers pour découvrir un spectacle sensationnel avec l’eau jaillissante de la cascade de la Lance et la couleur azur du lac d’Allos. Vous serez éclairé sur les nombreux aspects du massif de l’Argentera-Mercantour grâce au sentier découverte du lac d’Allos bordé de panneaux explicatifs, à la villa de la Sapinière qui accueille la Maison du par cet le centre d’information de Saint Sauveur sur Tinée. Sur les routes sinueuses du Val d’Allos, des vallées de la Tinée et de l’Ubaye, vous traverserez des villages perchés comme Roubion ou d’autres en fond de vallée, tel Saint Sauveur sur Tinée. Vous serez au bord du Verdon à Colmars-les-Alpes où s’élève déjà le regard vers le Mercantour et proche des hauts sommets à Barcelonette où un mélange alpin, provençal et même mexicain se trouve au cœur de ce large bassin de l’Ubaye. 
 
Des troupeaux de moutons sur les alpages aux champs et vergers, entre les forêts d’épicéas, mélèzes et sapins, vous rencontrerez les traditions locales au travers des ruelles des vieux villages d’Allos, de Jausiers ou de Saint Etienne de Tinée. Les remparts de Colmars, la chapelle ND des neiges de Valberg, la chapelle Sébastien de Roubion vous raconteront l’histoire d’une terre convoitée par la Savoie, l’Italie, la Provence et la Royaume de France. Autrement, Jausiers et Barcelonette vous permettront de voyager en Amérique latine avec des souvenirs rapportés par les émigrants. 
 
De traditions montagnardes en coutumes métissés, vous garderez en mémoire les magnifiques images d’une nature variée et protégée.

 

LES LEGENDES EN PROVENCE

PRESENTATIONLes histoires dites enfantines, en Provence, s’adressent aussi aux grands et sont pleines de mots qui chantent. Les mots se prennent par la main pour former une farandole de légendes qui nous content les traditions locales ou peut être chantent la naissance des monuments. 
 
Des plus anciennes légendes de l’antiquité avec un retour aux origines lors de la visite du Glanum au Plateau des Antiques (Saint-Rémy), aux plus récentes avec les écrits d’Alphonse Daudet qui ont rendu célèbre Fontvieille, vous découvrirez une Provence animée par le murmure du mistral. Ce n’est pas étonnant que les moulins se transforment en moulins à paroles. Vous glanerez les coutumes locales sur les chemins merveilleux de certains contes de Provence qui célèbrent tour à tour la naissance du Pont d’Avignon, celle de la Plaine de la Crau et les refuges d’un monde imaginaire comme le Val de l’Enfer. Vous suivrez la course du vent qui danse tantôt sur le créneaux des remparts des Baux de Provence ou sur les sentiers bucoliques des Alpilles. Vous goûterez aux fruits des traditions grâce à cette balade entre architecture civile, tel le Château du Roi René, et édifices religieux, tel le Palais des Papes et son ancienne cité. 
 
Enfin, le parfum du thym et du romarin viendra agrémenter le voyage mystérieux qui enchantera les amoureux de « l’olivier et de la lavande » ainsi que ceux « de la cigale et du petit âne gris ».